Virus Ebola : L’Espagne rassure le Maroc sur le cas du Guinéen passé par Casablanca


Le ministre marocain de la Santé peut enfin respirer. Le Maroc est encore à l’abri de la fièvre Ebola, et c’est l’Espagne qui le confirme. Les soupçons et les inquiétudes suscités par la mise en quarantaine sanitaire dans un hôpital de Valence d’un ressortissant guinéen en provenance du Maroc, se sont vite dissipés après les résultats des examens menés par un institut relevant du ministère espagnol de la Santé.

 

Plus de peur que de mal. Le Maroc est toujours « indemne de la maladie de la fièvre hémorragique à Ebola », selon les assurances du ministère de la Santé, exprimées dans le communiqué du ministère de la Santé du 1er avril dernier. Les informations en provenance de l’Espagne accordent, en effet, du crédit à la version du département de Louardi, bien qu’elles aient été remises en question pendant plus de vingt-quatre heures, suite à l’hospitalisation, lundi, d’un citoyen guinéen, arrivé à Valence à bord d’un avion de Casablanca.

Une fausse alerte

Les services de la santé de la région autonome de Valence sont intervenues en réponse à une requête de l’équipage de l’avion, alerté par les difficultés de respiration et des saignements du nez du ressortissant guinéen. Une fois mis en quarantaine sanitaire à l’hôpital, l’Institut de santé Carlos III a pris la relève. Les examens effectués par les scientifiques sur des échantillons prélevés du Guinéen ont écarté toute atteinte par la maladie mortelle, indique le quotidien ABC. La même source ajoute que le patient subsaharien n’a pas encore quitté l’hôpital La Fe de Valence, précisant que son état de santé « évolue favorablement ».

Pas de vaccin pour Ebola

Il y a quelques heures, l’Organisation mondiale de la santé a tiré la sonnette d’alarme, se disant « vivement préoccupée par la transmission en cours de la maladie aux pays voisins, ainsi que par le potentiel de propagation internationale ultérieure du virus Ebola ». 

Jusqu’à présent, les laboratoires pharmaceutiques internationaux n’ont pu mettre un terme à la propagation de l’épidémie Ebola qui continue de faire des ravages dans des pays ouest-africains, principalement : la Guinée, le Ghana, le Libéria et la Sierra Leone. Les experts sont unanimes pour affirmer qu'il n'existe aucun traitement pour la maladie, aucun vaccin ou médicament homologués contre la fièvre Ebola. L’OMS se contente aujourd'hui de recommander des mesures de prévention.

 

Virus Ebola : Épidémie hors contrôle

L'Organisation mondiale de la Santé lance un nouveau cri d'alarme : l'épidémie de fièvre hémorragique Ebola en Afrique de l'Ouest serait désormais hors de contrôle, avec 635 cas de fièvre et près de 400 décès recensés dans les pays les plus touchés : la Guinée, le Liberia et la Sierra Leone. L'OMS convoque une réunion d'urgence le 2 juillet à Accra, au Ghana.

Une épidémie d'une ampleur et d'une virulence inédites


Virus Ebola : Épidémie hors contrôle par Yacine_Zitouni

 

__________________________________________________________

Source(s) : TV5Monde Yabiladi / Par Mohammed Jaabouk, le 27.06.2014 / Relayé par MetaTV(metatv.org)

Partagez Meta TV sur :

Laissez un commentaire