Un « Snowden » marocain dévoile que Algéria Times est un site contrôlé par les services secrets du royaume 1


Il est marocain et il se fait appeler Chris Coleman. Il donne des sueurs froides aux autorités marocaines qui essaient de le faire taire sur les réseaux sociaux en particulier  sur Twitter (https://twitter.com/chris_coleman24) qui a fermé dans un premier temps son compte avant de le réouvrir en donnant un avis favorable à son recours.

 

Chris Coleman a donc dévoilé plusieurs informations sensibles sur le Makhzen marocain, mails, ordre de virement, diverses correspondances concernant en particulier les activités de la DGED (Direction Générale des Études et de la Documentation) qui est un service de renseignements et de contre-espionnage au Maroc. Ce service est rattaché directement au Palais royal. Depuis 2005, la DGED est dirigée par Mohamed Yassine Mansouri, mis en cause à plusieurs reprises par Chris Coleman.

Les documents dévoilées par Chris Coleman portent sur des virements de grosses sommes d’argent en dollars au profit d’un patron de presse, au Think Tank Républicain Center for the National Interest. 10 000 dollars pour une insertion publicitaire au profit d’une ONG spécialisée dans la résolution pacifique des conflits, 25 000 pour le think tank FPRI et des sommes aussi importantes au profit de titres de presse américains et britanniques. 

Chris Coleman a en outre posté un avis de virement de 60.000 dollars au profit du journaliste Richard Miniter du New York Post accusé de commettre des articles anti-algériens et de faire un supposé  lien entre le Front Polisario et Al Qaida. (http://nypost.com/2010/11/02/letting-another-qaeda-bastion-grow/).

On apprendra ainsi un peu plus sur les méthodes de la DGED pour corrompre les journalistes internationaux et surtout leur implication dans la création d’un site internet d’informations générales appelé ALGERIA TIMES.

Le document -émail- ci-dessous, s’il est authentifié démontre l’implication des services secrets de sa majesté dans la politique de déstabilisation à l’encontre de l’Algérie.

——— Message transféré ———-

De : raamc <raamc@menara.ma>

Date : 13 septembre 2010 15:06

Objet : L’arrêt des activités du journal électronique ALGERIA TIMES.

À : BELLAHRACH Mohamed <m.bellahrach@gmail.com>

Casablanca, le 13 septembre 2010

 

A

Monsieur le Directeur Général

S/C du Directeur

du Cabinet

Rabat

 

Objet : L’arrêt des activités du journal électronique ALGERIA TIMES…

Monsieur le Directeur Général,

J’ai le regret de vous annoncer que le journal électronique ALGERIA TIMES cesserait ses activités médiatiques et politiques à partir du 25 septembre 2010, selon les superviseurs basés aux USA. Depuis la rupture définitive avec Anouar Malek, il y a un an, selon vos instructions, le journal est devenu Marocain à 100%. Son staff est constitué du personnel suivant :

1- Fadel Mustapha, Coordonnateur général USA, chargé des affaires administratives et financières.

2- Abderrahmane Mekkaoui, Responsable des affaires politiques et porte parole du journal, Alias Ben-Younes Télémçani.

3- Abouferras Jalil, Chargé de la programmation et les affaires techniques (entretien,…)

4- Fadile Noureddine, Journaliste basé à Casablanca

5- Yassine Kerdoudi, Journaliste basé à Casablanca

Toutes les personnes indiquées travaillent dans l’anonymat et le secret absolu et portent des surnoms.

Ce journal se classe actuellement le quatrième dans la presse écrite arabe et francophone en Algérie. Il est devenu le porte parole de toute l’opposition algérienne toutes tendances confondues (islamiste, laïc, nationaliste, officiers libres, etc..).

C’est une véritable arme politico-médiatique contre les ennemis du Maroc. Sa popularité dans toutes les couches sociales dépasse les pays du Maghreb, du Sahel, de l’Europe et de l’Amérique du Nord : 1,5 millions visiteurs/jour et 3000 commentaires/jour. Il a pu tenir pendant deux ans sans financement ni mécène malgré les offres alléchantes venues du DRS sous forme de sociétés de communication basées à Doubai ou à Paris (sa valeur marchande dans le marché des médias électroniques est 1.5 million $ !!).

Étant donné la sensibilité d’autres informations concernant ce sujet qui relève de la sécurité nationale, je vous demande de bien vouloir donner vos instructions à votre Chef de Secrétariat de prendre contact avec nous avant l’écroulement de ce dispositif précieux, qui sert notre CAUSE NATIONALE et notre COMBAT contre l’hégémonie et le séparatisme, Combat qui se situe au niveau du verbe et de l’image. Ce journal est un véritable fer de lance de la mobilisation de la société civile et de la diplomatie populaire mené par Sa Majesté le Roi que Dieu le Glorifie.

Veuillez agréer, Monsieur le Directeur Général, l’assurance de ma très haute considération. 

 

__________________________________________________________

Source : Algérie1 / Par Lila Ghali, le 22.10.2014 / Relayé par MetaTV(metatv.org)

Suivez Meta TV sur :
0

Laissez un commentaire

Commentaire sur “Un « Snowden » marocain dévoile que Algéria Times est un site contrôlé par les services secrets du royaume

  • thiziri

    Ce sont vraiment des bâtards!!!  Il est grand temps, que ces brutes, qui se font enfourcher,  par les sionistes, dans toutes les dimensions, cessent de focaliser sur leur grand SEIGNEUR l’ALGÉRIE!!!  Ce gros tas de merde de roitelet joufflu, au lieu d’allouer des sommes inimaginables à de piètres cancres de journalopes, devrait plutôt s’atteler à les distribuer à ses sujets affamés, dont une partie, pour survivre à la pauvreté et à la misère, a recours à la prostitution, quand  l’autre passe son temps, à transgresser les lois pour aller sur le territoire Algérien, voler et  piller les richesses de leur voisins respectables dont l’honneur est légendaire, et fort heureusement n’est plus à démontrer.