Selon Valérie Trierweiler, François Hollande appelle les pauvres « les sans-dents » 1


Valérie Trierweiler aurait-elle décidé de réduire à néant le reste de popularité dont jouit encore François Hollande ? Dans son livre, la journaliste décrit un homme politique moqueur de ses origines modestes et qui affuble les pauvres du doux surnom de « sans-dents ». 

 

 

 

 

 

 

Depuis ce matin, les bonnes feuilles du livre de Valérie Trierweiler ne cessent de faire parler dans les médias et sur les réseaux sociaux. Il faut dire qu’entre sa relation compliquée avec Ségolène Royal, la supposée tentative de reconquête de François Hollande après la révélation de sa liaison avec Julie Gayet, ou encore la réaction « atterrée » du Président à cette publication, Merci pour ce moment remplit parfaitement sa mission. Offrir une revanche à une femme blessée.

Parmi les nombreuses révélations, Valérie Trierweiler met à jour une facette insoupçonnée de la personnalité de François Hollande. Si on lui connaissait un humour parfois dévastateur, le président de la République ne l’emploierait pas toujours à des fins bienveillantes. Comme on peut le lire dans Le Monde et Paris Match, qui en publient les bonnes feuilles, François Hollande, président élu sous la bannière socialiste, ne serait pas tendre avec les classes populaires, dont est issue Valérie Trierweiler.

Fille d’une caissière de patinoire et d’un père invalide qui ne percevait qu’une maigre pension, l’ex-première dame raconte un épisode où François Hollande se serait moqué de ses origines modestes avec un manque de tact effarant. L’extrait publié dans Paris Match rapporte que lors d’un dîner de Noël, visiblement peu touché par l’esprit du moment, le chef de l’État aurait lancé à sa compagne : « Elle n’est quand même pas jojo la famille Massonneau [nom de jeune fille de Valérie Trierweiler, ndlr] ! » La dinde a dû avoir du mal à passer…

Alors qu’il déclarait la guerre au monde de la finance pendant sa campagne, son ex-compagne raconte que François Hollande n’en apprécie par pour autant les gens de peu de moyens. « Il s'est présenté comme l'homme qui n'aime pas les riches. En réalité, le Président n'aime pas les pauvres, constate-t-elle dans l’extrait publié par Le MondeLui, l'homme de gauche, dit en privé : “les sans-dents” très fier de son trait d'humour. » Après une telle révélation choc, François Hollande risque justement d’en prendre plein les dents…

Qu'en pensez vous ?

 

Lire aussi : 

Primes de cabinet : Comment les ministères se sont partagé 12 millions d’euros en 2013

Ces lois, décrets et mesures qui passent pendant que vous êtes à la plage

 

__________________________________________________________

Source : Voici / Par E.N, le 03.09.2014 / Relayé par MetaTV(metatv.org)

Partagez Meta TV sur :

Laissez un commentaire

Commentaire sur “Selon Valérie Trierweiler, François Hollande appelle les pauvres « les sans-dents »

  • CHOUAN92

    Quel honneur de faire un livre sur le plus minable des dirigeants français que la France n’ait jamais eu; Ce livre best-seller, qu’il soit vrai ou faux, polémique ou pas, outrancier ou non s’inspire bien de faits réèls. Ne dit-on pas que dans toutes légendes il y a une part de vérité? Quand je vois tous ces petits vassaux défendre leur petit roitelet dont personne ne peut plus encadrer en peinture, je me dit vivement le changement, le vrai.: Qu’on mette à la porte tous ces petits carriéristes méprisant notre beau pays et leur peuple. Je n’aime pas le personnage gaucho-bobo de Valérie T mais pour sa défense, je dirai qu’on ne traite pas une femme comme un serpillière. C’est bien grâce à Valérie  si une partie des français ont voté pour cet imposteur qu’est hollande. A ce propos, si ce livre est si outrancier, calomnieux et mensonger, il suffit que Mr hollande dépose plainte pour diffamation mais , ce cloporte n’ayant même pas de la fierté pour sa personne ne le fera pas. Petit François, tes jours en tant que chef d’état sont comptés.