Red Bull te donne des… problèmes cardiaques


L’absorption de boissons énergisantes provoque des troubles cardiaques, neurologiques et psychologiques.

Le débat n’est pas neuf, les boissons dites énergisantes ne sont pas bonnes pour la santé. Leurs fortes concentrations en caféine, taurine et sucres ont des effets nocifs sur notre organisme.

L’Anses (Agence française de sécurité sanitaire) présente mardi son rapport sur les risques liés à leur consommation. Des problèmes cardiaques suspects seraient mis en lien avec l’ingurgitation de ces boissons, de type Red Bull, Monster, Nalu pour ne citer que les plus célèbres. Plusieurs cas de troubles ont été rapportés en France. Des problèmes cardio-vasculaires, psychologiques et neurologiques ont été constatés par des médecins de l’Hexagone suite à l’ingestion de ces poisons euh… boissons.

Nous vous faisions écho le 6 mars dernier du rapport de l’Efsa, l’agence européenne, qui révélait que les jeunes Européens boivent ces sodas dès le berceau et que les millions de litres absorbés par les habitants du Vieux Continent atteignent des taux alarmants.

En Belgique, la consommation de boissons énergisantes progresse en comparaison avec la plupart des pays européens. Les Belges consomment plus de boissons sportives et gazeuses, mais sur le segment des boissons énergisantes, la consommation reste inférieure à la moyenne européenne. Voilà de quoi inciter ces marques à investir dans notre pays.

Les grands problèmes ciblés par les agences de protection alimentaire sont la consommation chez les jeunes (enfants et adolescents) et la prise de ces produits sous forme de cocktails, mélangés à un alcool. En effet, les BDE masquent les effets de l’alcool à cause de leurs actifs excitants. La sensation d’ivresse est moindre et les risques pris sont donc grandis, que ce soit au volant ou même dans les interactions avec les autres. En outre, la caféine, tout comme l’alcool, a des effets notablement diurétiques, leur combinaison peut donc provoquer des déshydrations sévères en cas d’efforts intenses (comme une série de danses enflammées sur les pistes de nos plus célèbres boîtes de nuit).

En ce qui concerne la consommation des boissons énergétiques chez les jeunes, le constat européen est tout aussi effrayant. Ces boissons contiennent une quantité de caféine et de sucre bien trop élevée pour nos benjamins, mais ça ne freine pourtant pas près d’un enfant sur cinq.

 

__________________________________________________________

(Source(s): dhnet.be / Par JULIEN CREPIN (ST.) le 30-09-2013 / Relayé par MetaTV-RDPRS)​

Partagez Meta TV sur :

Laissez un commentaire