Peace : Fumer du cannabis en couple limiterait les violences conjugales


Les couples mariés qui fument régulièrement du cannabis ensemble ont moins de chances d’être concernés par les violences conjugales que les autres. L’affirmation est très sérieuse ; elle est donnée par des chercheurs des universités Yale, de Buffalo et Rutgers dans une étude publiée par la revue scientifique Psychology of Addictive Behaviors et reprise par le quotidien britannique The Independent mercredi 27 août.

 

 

 

Les douze auteurs de l’étude ont suivi 634 couples durant neuf ans, en leur soumettant à échéances régulières des questionnaires sur leur consommation de drogue et d’alcool, et sur les violences dont ils auraient pu être victimes de la part de leur partenaire au fil de leur mariage. Et la corrélation entre cannabis et non-violence serait très nette : plus le couple fume des joints, moins il se bat. Un mari et sa femme qui consomment du cannabis ensemble trois fois ou plus chaque mois sont d’ailleurs ceux qui ont rapporté le plus faible nombre de cas de violences.

Les auteurs restent néanmoins prudents sur le facteur de causalité, l’étude ne permettant pas de savoir si la marijuana permet de réduire la violence au moment précis de sa consommation. D’autres facteurs pourraient entrer en jeu, selon l’un des chercheurs : « Il est possible par exemple que (…) les couples qui utilisent de la marijuana ensemble puissent partager des valeurs similaires et un même cercle social et que ce soit cette similarité qui soit responsable de la faible probabilité de conflits. »

L’étude suggère néanmoins que les consommateurs réguliers de cannabis font preuve « de réactions émotionnelles émoussées face à un stimuli de menace », ce qui pourrait aussi réduire le risque de comportements violents.

 

Lire aussi

Comment la drogue et la prostitution vont réduire la dette européenne

 
 

__________________________________________________________

Source : Le Monde, le 27.08.2014 / Relayé par MetaTV(metatv.org)

Suivez Meta TV sur :
0

Laissez un commentaire