La guerre économique en marche


Les nouvelles sanctions économiques adoptées successivement par les États-Unis et l’Union européenne à l’encontre de la Russie le jeudi 31 juillet ont suscité de vives réactions du côté russe qui accroît le contrôle des produits en provenance de l’UE.
 

 

 

 

Découverte d’hormones de croissance interdits en Russie dans la viande originaire de l’UE

L’agence vétérinaire russe Rosselkhoznadzor a découvert de la ractopamine, des hormones de croissance interdits en UE et en Russie, dans les produits à base de viande en provenance de l’Union européenne, écrit l’agence Interfax jeudi 31 juillet. L’additif a été détecté dans les rognons de bovins en provenance d’Espagne.

Le directeur de Rosselkhoznadzor Sergueï Dankvert a rappelé que l’utilisation de la ractopamine est interdite en Russie depuis le 27 juin 2014. La viande a, cependant, été envoyée avant la mise en application de cette interdiction : le certificat vétérinaire date du 31 mai 2014.

Rosselkhoznadzor donne cependant deux versions des faits. Soit l’Espagne a gravement violé les règles de production ou il s’agit d’un tentative d’importation de produits issus de la contrebande : « Dans ce cas-là, il peut s’agir de produits non-européens » a-t-il concédé. Le directeur de l’agence vétérinaire russe a appelé à des consultations urgentes avec ses homologues européens sur ce sujet et exige une enquête approfondie.

Rappelons que mercredi 30 juillet, l’agence vétérinaire russe Rosselkhoznadzor a déclaré qu’à partir du 1er août, l’importation de certains types de fruits et légumes polonais serait interdite en raison de « violations répétées » dans la certification et procédures de quarantaine.

Le G7 veut interdire à la Banque mondiale de financer la Russie

Le G7 va s’opposer au financement des nouveaux projets de la Banque mondiale en Russie, rapporte vendredi 1er août le site d’information du groupe financier Bloomberg citant des sources « bien renseignées ».

La décision a été prise par les vice-ministres des finances des États-membres des sept plus grandes puissances économiques mondiales au cours d’un entretien téléphonique la semaine dernière. À l’heure actuelle, la Banque mondiale examine neuf projets en Russie pour un montant total de 1,34 milliard de dollars, y compris dans le domaine de l’éducation de la petite enfance et de l’amélioration de l’efficacité énergétique. Dix autres projets sont également en cours de traitement.

Les États-membre du G7 disposent, comme l’a souligné Bloomberg, de plus de 40 % des voix à la Banque mondiale, ce qui leur permet de bloquer les décisions du Conseil d’administration de la banque. Par le passé, les États-Unis et le Canada avaient déjà décidé de s’opposer aux projets de la Banque mondiale en Russie, indique Bloomberg.

Le Sénat américain approuve la nomination du nouvel ambassadeur US en Russie

En pleine crise diplomatique, les sénateurs américains ont approuvé la nomination de John F. Tefft au poste d’ambassadeur des États-Unis en Russie, écrit vendredi 1er août l’agence RIA Novosti. Les autorités de Moscou, de leur côté, avaient déjà donné leur accord le 9 juillet dernier.

De 2009 à 2013, John F. Tefft a dirigé la mission diplomatique américaine en Ukraine. Précédemment, il avait occupé les fonctions d’ambassadeur des États-Unis en Lituanie (2000-2003), puis en Géorgie (2005-2009). Entre 1996 et 1999, M. Tefft avait été l’adjoint du chef de la mission américaine à Moscou.

Le prédécesseur de M. Tefft, Michael McFaul, a quitté la Russie en février dernier, à la fin des Jeux olympiques de Sotchi évoquant la nécessité de revenir auprès de sa famille. Depuis lors, les rapports entre Moscou et Washington se sont dégradés significativement sur fond de crise ukrainienne.

 

__________________________________________________________

Source : Le Courrier de Russie / Par Manon MASSET, le 01.08.2014 / Relayé par MetaTV(metatv.org)

Partagez Meta TV sur :

Laissez un commentaire