« J’adore l’Islam en raison de sa pureté et sa vérité », une journaliste américaine témoigne après son Hajj 1


N’en déplaise aux détracteurs de l’Islam et aux islamophobes de tous bords. L’Islam, contesté, haïs, malmené, n’en attire pas moins un nombre croissant de personnes.

 

 

 

Le nombre de conversion se multiplie à travers le monde. En témoigne, cette mère américaine de 53 ans, convertie depuis l’âge de 40 ans, qui se livre au quotidien Huffington Post. Originaire de Palo Hills dans l’Illinois, Kristin Szremski catholique de naissance, est journaliste de métier.

Alors qu’elle devait se rendre en mission pour effectuer un reportage auprès des musulmans, c’est sans idée préconçue, qu’elle se chargea de cette tâche. Cette religion lui était totalement inconnue.

S’entretenir avec de nombreux musulmans et se trouver confrontée de près à cette religion, a eu comme effet d’aiguiser sa curiosité :

«  J’adore l’Islam en raison de sa pureté, sa simplicité et sa vérité. Les musulmans que j’avais rencontrés étaient vraiment agréables, patients et bien éduqués  ».

Sa conversion n’a pas été facile, il a fallu combattre ses convictions ancrées en elle depuis sa tendre enfance. «  La partie la plus difficile a été d’abandonner ma conviction que Jésus était le fils de Dieu. En fin de compte, ce sont les passages du Coran où Dieu nous dit qu’il n’a pas été engendré ni n’a engendré qui m’ont finalement aidée. En outre, Jésus occupe une place importante dans l’Islam donc je ne l’ai pas abandonné mais juste l’idée qu’il est Dieu  ».

Pour la première fois de sa vie, cette année, elle a accompli le Hadj. Les yeux empli d’émotion, elle évoque son pèlerinage « L es musulmans prient en direction de la Kaaba, où qu’ils soient dans le monde  » … «  Le fait de voir la Kaaba juste en face de moi, après toutes ces années était un moment fort que je n’oublierai jamais  ».

«  Ce que j’attendais le plus de ce voyage était de trouver une relation plus profonde avec mon Créateur, de me rendre à l’endroit où je suis certaine de ma conviction que Dieu est tout ce que je dont j’ai et j’aurai toujours besoin  ».

Les convertis à l’Islam, il y en a depuis toujours. Le premier député musulman de France était un converti, Philippe Grenier, né en 1865, médecin humaniste, il avait épousé la cause des algériens, lors d’un de ces visites là-bas. Beaucoup de convertis font partie d’un milieu culturel à fort potentiel intellectuel.

Mais au-delà des intellectuels, nombre d’artistes se convertissent chaque année, et ceci depuis de nombreuses années. Parmi les plus médiatisés, Malcolm X, Mohamed Ali, Cat Stevens (alias Yusuf Islam), Diam’s, Kery James, Akhenaton, Jermain Jackson, Roger Garaudy, Frank Ribery etc…

l’Islam, deuxième religion en France, attise la curiosité car plus visible. Son augmentation est croissante en terme de conversion et ce, malgré les médias qui veulent donner une image d’un l’Islam évoluant en marge de la société, appartenant à une communauté étrangère.

Mais les milliers de français qui se convertissent chaque année, on parle de plus de 70.000 rien que pour cette décennie (rapport publié par France3), démentent ainsi l’image tronquée que les médias souhaitent coller à l’islam.

 

Lire aussi : 

Ben Affleck s'énerve contre un présentateur qui ridiculisait les musulmans

 
 

__________________________________________________________

Source(s) : Huffington Post / Halalbook / Par Zoubida SALHOUME, le 17.10.2014 / Relayé par MetaTV(metatv.org)

Partagez Meta TV sur :

Laissez un commentaire

Commentaire sur “« J’adore l’Islam en raison de sa pureté et sa vérité », une journaliste américaine témoigne après son Hajj