Européennes en Grande-Bretagne : Les europhobes caracolent dans les sondages


L'Ukip populiste et europhobe devance les trois partis traditionnels britanniques dans les intentions de vote aux européennes du 22 mai, selon deux sondages dûment salués par son leader Nigel Farage, qui promet "un séisme politique" à l'occasion du scrutin.

 

 

Le "United Kingdom Independence Party" est crédité de 38%, loin devant le parti travailliste d'opposition (27%), tandis que les deux partis au pouvoir –les conservateurs et libéraux démocrates– sont respectivement relégués à 18% et 8% dans un sondage COMRES réalisé pour la chaîne ITV et diffusé mercredi.

Un sondage Yougov diffusé dimanche avait crédité l'Ukip de 31%, devant le Labour à 28%, les conservateurs à 19% et les Lib-dem à 9%.

"J'ai toujours voulu un séisme politique. Les sondages sont énormément encourageants mais je ne vais pas me raconter des histoires : il y a encore beaucoup de travail, cependant nous sommes en bon chemin", a commenté Nigel Farage cette semaine à l'AFP.

Le sondage COMRES confirme la percée du parti "anti-establishment" qui mord sur l'électorat conservateur et travailliste, avec son leitmotiv visant à faire sortir la Grande-Bretagne "de l'Europe politique".

Sa progression dans un pays majoritairement eurosceptique se poursuit en dépit d'un tir de barrage de la part des partis traditionnels amplement relayé par les médias, qui dénoncent notamment les propos racistes ou xénophobes tenus par divers candidats locaux de l'Ukip.

Le sondage COMRED indique à ce propos que 32% des Britanniques considèrent le parti trouble-fête comme étant "raciste", mais dans le même temps, 33% des personnes sondées le jugent "plus honnête" que les autres formations.

L'Ukip dispose de neuf députés, dont Nigel Farage, au Parlement européen, mais aucun à ce jour à la Chambre des Communes.

 

__________________________________________________________

Source(s) : RTBF / AFP, le 30.04.2014 / Relayé par MetaTV(metatv.org)

Partagez Meta TV sur :

Laissez un commentaire