Ces « élites » qui considèrent que les humains sont une plaie sur terre 9


Beaucoup de gens refusent de le croire, mais les personnes les plus influentes du monde et leurs proches, ceux qui pourraient être considérés comme les élites au niveau mondial et leurs assistants, sont convaincus que la surpopulation est la cause principale des problèmes du monde.

Ils croient réellement que les humains sont un fléau sur la terre et si rien n’est fait pour limiter l’explosion démographique, nous devront faire face à davantage pauvreté, de guerres et de souffrance dans le futur sur une planète en désolation et sale.

Tout ce qui réduit la population humaine est considéré comme positif pour les adeptes de cette philosophie.Voici quelques citations de différents personnages qui considèrent ouvertement qu’il est nécessaire de sacrifier une grande partie de l’humanité …

Déclarations des « élites » en question

 

130709holdren
John P. Holdren ·, conseiller scientifique de Barack Obama :
« Un programme de stérilisation des femmes après leur deuxième ou troisième enfant, même si cela s’avère plus difficile que l’opération de vasectomie, pourrait être plus facile à mettre en œuvre que d’essayer de stériliser les hommes. 
Le développement d’une capsule de stérilisation à long terme pouvant être implantée sous la peau et être retirée lorsque la grossesse est désirée ouvre des possibilités supplémentaires pour le contrôle coercitif de la fertilité. La capsule pourrait être implantée à la puberté et être amovible, avec une permission officielle, pour un nombre limité de naissances « 

santé grand
· Ezekiel Emanuel, ancien conseiller de santé du président Obama et l’un des architectes du projet de santé publique Obamacare :
« La société serait bien mieux si les gens ne cherchaient pas à vivre au-delà de 75 ans ».
«La société et les familles seraient mieux si la nature suivait son cours rapidement et avec promptitude ».
«C’est inefficace de gaspiller des ressources médicales pour des personnes qui ne peuvent pas avoir une bonne qualité de vie ».

Sir David Attenborough
· Sir David Attenborough, présentateur de télévision au Royaume-Uni :
«Nous sommes un fléau sur la terre. C’est clairement quelque chose que nous allons voir au cours des 50 prochaines années. Ce n’est pas simplement une question de changement climatique; c’est une question d’espace, de trouver des endroits pour produire de la nourriture pour cette foule immense. Soit nous limitons la croissance de notre population soit la nature le fera pour nous « 

Paul Ehrlich
· Paul Ehrlich, ancien conseiller scientifique du président George W. Bush et auteur de « The Population Bomb » :
«À notre avis, la solution fondamentale est de réduire l’ampleur des activités humaines, y compris la taille de la population, le maintien de sa capacité à consommer des ressources dans la capacité de charge de la Terre ».
« Personne, à mon avis, n’a le droit d’avoir 12 enfants, ou même trois, à moins que la deuxième grossesse soit des jumeaux ».

Ted Turner
· Ted Turner, fondateur de CNN :
«Une population mondiale totale comprise entre 250 et 300 millions de personnes, soit une baisse de 95% par rapport aux niveaux actuels, serait idéal »

Autre déclaration  de ce membre du Bilderberg :

 

Le Premier ministre japonais 82981249KK003
· Vice-Premier Ministre du Japon, Taro Aso (en parlant des patients atteints de maladies graves) :
« On ne peut bien dormir lorsque l’on sait que tout est payé par le gouvernement. Ceci ne sera pas résolu tant qu’ils ne se hâtent pas de mourir ».

david-rockefeller
· David Rockefeller :
« L’impact négatif de la croissance démographique sur l’ensemble de nos écosystèmes planétaires est en train de devenir quelque chose de terriblement évident ».

Rockefeller sur son programme de dépopulation :

 


roger martin
· Roger Martin, un militant écologiste :
« Sur une planète finie, la population optimale fournissant une meilleure qualité de vie pour tous, est nettement inférieure au nombre maximal que permet la simple survie. Plus nous sommes nombreux, moins il y a de ressources pour chacun, moins de gens permet de bénéficier d’une vie meilleure « .

Bill Maher
· Bill Maher, animateur de HBO :
«Je suis en faveur de l’avortement, je suis en faveur du suicide assisté, je favorise le suicide régulier … Trop de gens, la planète est trop encombré et nous devons promouvoir la mort ».

penny_Chisholm
· Penny Chisholm, professeur au MIT (Massachusetts Institute of Technology) :
« Le vrai défi est d’essayer de stabiliser la population en dessous de 9 milliards, faire en sorte que le taux de natalité dans les pays en développement diminuent aussi vite que possible. Cela permettra au nombre d’êtres humains sur la terre de se stabiliser ».

phil Cafaro
· Philippe Cafaro, professeur à l’Université d’État du Colorado :
«Mettre fin à la croissance de la population humaine est une condition nécessaire (mais non suffisante) pour la prévention du changement catastrophique du climat mondial. En fait, ce n’est pas suffisant pour ralentir la croissance, mais il est nécessaire de réduire de manière significative la population actuelle pour y arriver ».

eric r Pianka
Éric R. Pianka · professeur de biologie à l’Université du Texas :
« Je n’ai rien contre les gens. Cependant, je suis convaincu que le monde, y compris toute l’humanité, serait nettement mieux sans beaucoup d’entre nous ».

Margaret Sanger
· Margaret Sanger, fondatrice du Planning Familial (organisation non gouvernementale associée à l’International Planned Parenthood Federation) :
« Tous nos problèmes sont le résultat d’un excès de reproduction de la classe ouvrière ».
« La chose la plus miséricordieuse qu’une grande famille peut faire pour un de ses enfants, est de le tuer ».

Giubilini minerva
· Alberto Giubilini de l’Université Monash à Melbourne et Francesca Minerva de l’Université de Melbourne, dans un article publié dans le Journal of Medical Ethics :
«Nous croyons que lorsque des situations similaires à celles justifiant l’avortement se produisent  après la naissance, on devrait être autorisé ce que nous appelons « l’avortement post-natal.  » 
Nous proposons d’appeler l’avortement post-natale, au lieu de l’appeler «infanticide», pour souligner que le statut moral de l’individu tué est comparable à celle d’un foetus … au lieu de le comparer à un enfant. 
Donc dire que le meurtre d’un nouveau-né peut être éthiquement acceptable dans les circonstances telles que celles d’un avortement. 
Ces circonstances comprennent les cas où le nouveau-né a le potentiel d’avoir une vie décente, mais le bien-être de la famille est en danger « 

nina Fedoroff
· Nina Fedoroff, conseillère d’Hillary Clinton :
« Nous devons continuer à réduire le taux de de croissance de la population mondiale ; la planète ne peut supporter beaucoup plus de gens « 

220px-David_Brower
· David Brower, premier directeur exécutif du Sierra Club :
« La grossesse devrait être un crime punissable contre la société, à moins que les parents aient une licence du gouvernement. 
Tous les parents potentiels devraient être tenus d’utiliser des contraceptifs chimiques et des antidotes seraient donnés par le gouvernement aux citoyens choisis pour procréer ».

· Thomas Ferguson, ancien fonctionnaire de l’Office du Département d’Etat des Affaires de la population :
« Nous devons réduire les niveaux de la population. Tous les gouvernements peuvent le faire proprement, comme nous le faisons (aux États-Unis), ou se résoudre à avoir le genre de problèmes désastreux qu’ils y a dans des endroits comme El Salvador, l’Iran ou Beyrouth. 
La population est un problème politique. Une fois que la population est hors de contrôle, il faut un gouvernement autoritaire, même le fascisme, pour la réduire … « 

Mikhaïl Gorbatchev
· Mikhaïl Gorbatchev :
« Nous devons parler plus clairement sur la sexualité, la contraception, l’avortement le, les questions de population témoin, à cause de la crise écologique que nous vivons. Si nous pouvons réduire la population de 90%, il n’y aura pas assez de gens pour causer de graves dommages écologiques « .

Jacques-Yves Cousteau
· Jacques Cousteau :
« Afin de stabiliser la population mondiale, nous devons éliminer 350.000 personnes par jour. C’est une chose horrible à dire, mais il est tout aussi mauvais de ne pas le dire ».

Pentti Linkola
· Linkola Pentti, écologiste finlandais :
«Si je pouvais appuyer sur un bouton, je me sacrifierais sans hésitation si cela signifiait que des millions de personnes mourraient ».

prince philip-
· Le prince Phillip, époux de la reine Elizabeth II et co-fondateur du Fonds mondial pour la nature :
«Si je pouvais être réincarné, je voudrais revenir comme un virus mortel, afin d’aider à résoudre la surpopulation ».

dépopulation-520
Croyez-vous encore que les plans de dépopulation massive des élites sont le résultat de l’imagination de quatre personnes paranoïaques ?

 

Il n’y a pire aveugle que celui qui ne veut pas voir …
 

Références :

 

__________________________________________________________

Source(s) : El robot pescador / Traduction : Fawkes News, le 27.09.2014 / Relayé par MetaTV(metatv.org)

Partagez Meta TV sur :

Laissez un commentaire

9 commentaires sur “Ces « élites » qui considèrent que les humains sont une plaie sur terre

  • horus
    Bonjour à tous et à toutes mes chers enfants
     
    Il est très important de savoir que le plan Final est de réduire la population par l’arme atomique. C’est prévue depuis longtemps , L’extermination est malheureusement proche.
         On sait pas comment mais notre créateur l’a appris et envoya dans la hâte le jugement des nations  Afin d’éliminer tout ceux qui régnaient sur l’Homme  .
    Autrement dit ça risque de barder
     
  • spook

        Dans les commentaires, j’ai pu lire : « il faut bien que des élites s’occupent de ça ». Je leur répondrai : « ne sombrer pas dans le syndrome du larbin« . Ce sont ces mêmes élites qui possèdent plusieurs garages, plusieurs voitures de sport de luxe très polluantes, plusieurs maisons et châteaux et sont à la têtes de grosse entreprises tout aussi polluante qui vous font la leçon en vous disant que vous consommez de trop. Vous consommez de trop ???!!!! vous avec votre smic et votre vélo vous êtes accusé coupable par ce même riche pollueur… BIG LOL, mais quel farce ! Dans ce grand théâtre ou les médias disent à chaque fois que c’est bien que notre la natalité est en hausse. Bien content que l’on soit nombreux pour leur payer des impôts ou travailler dans leurs entreprises qui polluent…. On aurait préférait qu’un pauvre vivant d’amour et d’eau fraîche nous fasse la leçon, mais pas eux !!!!!

    • Pingouinuclaire

      Bof, je crois que c’est facile de leur cracher dessus. A leur place, je verrais des animaux consommer et polluer comme nous le faisons, je me ferais un bunker avec tout le confort pour rester dans mon coin et les laisser baigner dans leur fientes… donc je comprends. D’autant que si vous regardez la baraque des rockfeller et bill gates, c’est propre, épuré et sans fioritures.

  • Galodé

    Je me souviens de ma prof. d’histoire-géo, qui nous disait que de nombreux problèmes de société, guerres, famines, épidémies, (…) dépendent en grandes partie, de la même cause « la surpopulation »; et je crois que c’est indéniable. Il n’y a qu’à voir nos poulaillers industriels, pour comprendre le phénomène. 

    Bref, la démo-graphie est le levier majeur de la bonne santé de la planète, d’un pays, d’une île ou d’un village ok, mais tout comme pour l’agriculture, ce levier démographique dirige un énorme paquebot et nécessite un certain temps pour changer de trajectoire.  Alors, oui il est temps de donner la bonne impulsion sur le levier, mais quelle est-elle? la barre de bateau doit-être actionnée par petite touche.

    L’impulsion à donner n’est certainement pas l’extermination de population, prônée par certaines grandes élites, sois disant de part leur richesse financière, non !

    La sensibilisation, l’éducation, des populations, des familles & des enfants, semble être la meilleure voie à adopter, non?

    Ceux qui font des enfants doivent être bien conscient qu’ils devront les élever et les nourrir.

    Une préconisation aux familles, plutôt qu’une interdiction.

    La solution, une bonne information !

    c.

  • Korosiv

    Bonjour ,

    Personnellement , je pense que le problème est plus vaste que , monde finie Vs croissance de la population, il y à aussi des avancés technologiques , médicales et autres qui sont des facteurs non-négligeables de l’ accroissement de l’espérance de vie et du chute du taux de mortalité infantile qui eux aussi  sont des facteurs de l’accroissement de la population et qui rentrent donc dans l’équation. 

    En outre , le fait que la « masse » « population » « plus grand nombre » ( choisis celui qui te sied ) n’en ai « apparemment rien à foutre  » ne légitime en aucun cas que  » ce soient eux qui décident , qui tiennent l’argent et le pouvoir devant le manque de responsabilité du peuple »  ,   Le modèle de réussite sociale est à revoir dans l’ensemble les gens rêvent d avoir une grosse voiture , d aller au soleil en hiver , en avion de surcroît ^^ , ( pas tous et heureusement , car d ailleurs nous ne serions même pas ici si tel était le cas! )  mais déjà l idée d’un train de vie moderne « aisée ++  » pour tous est une aberration (en tout cas au minimum à prendre en compte )  , donc , oui, si on ne veux pas toucher à ceci, je comprends pourquoi il faut réduire la population mondiale …ce n’est qu une autre variable de l’équation…  

    De part cela , si tout le monde envie ces grands riches gaspilleurs  il est évident que si on demande à n’importe qui de baisser son train de vie le mec va pas vouloir , mais quoi de plus normal c’est le modèle de réussite qu’on nous vends à travers tout : Films Tv Pubs et même quasi dès l’école… bref le sujet est bien vaste et beaucoup de variables entrent en ligne de compte , et effectivement la question sera à abordé un jour qu’on le veuille on nous car oui nous sommes sur une planète finie.

    C’est sur que d’ annihiler 90% de la population ça réglera le problème (surtout si je me fais pas exterminer ) et après un petit permis de procréer une petite vision eugènique  et le tour est joué pour un monde nouveau …(ou la porte ouverte à toutes les fenêtres). C’est inhumain et ce sera sans moi !

    La solution de facilité étant  rarement la meilleure….il va falloir un peu se creuser le citron pour solutionner cette équation !

     

  • Pingouinuclaire

    Mais ne sont-ils pas les gens raisonnable dans l’histoire ? il est évident et rationnel de dire qu’une planète finie n’a pas de ressources infinies. La question porte sur le nombre admissible d’humains sur terre.Je n’ai jamais vu aucun débat sur le sujet dans la dissidence. Le fait est qu’ils postulent que nous avons déjà franchis la limite, nous luttons contre mais ne serait-ce pas du au fait que nous sommes du côté à abattre ? auquel cas nous ne somme pas plus vertueux qu’eux, même plutôt moins vertueux si j’observe la citation de Linkola Pentti. Ne pas faire de sacrifice reviendrait à en faire payer le prix à vos enfants. Stigmatiser systématiquement tout débat la dessus revient à les encourager d’oeuvrer dans l’ombre au lieu d’en discuter sereinement peut être ? non ? Pourtant je ne souhaite pas plus mourrir que vous. Si vous observez attentivement, ils sont en train de réduire le train de vie des européens, ce qui me semble plutôt un bon point du point de vue de l’écologie. et ce sont les pays pauvres qui commencent à en profiter ? Donc n’est ce pas hypocrite de dire d’un côté pauvres peuples opprimés et de l’autre de râler lorsqu’ils croient à notre détriment ? Certes on pleure pour notre emploi mais il me semble que ça va dans le bon sens, et que c’est le peuple qui ne l’accepte pas ou ne comprend pas ? Je voudrais bien entendre vos propositions de solution pour une fois. Si on fait la guerre on dit bouuu ils nous tuent pour limiter la population. Si on réduit le train de vie des européens on pleure parce qu’on bosse pu alors qu’on aurait mieux à foutre non ? et si on demande aux gens de réduire d’eux même leur train de vie, apparemment ils n’en ont rien à foutre et jettent leur poubelle dans la nature de surcroit. Ça légitime que ce soient eux qui décident, qui tiennent l’argent et le pouvoir devant le manque de responsabilité du peuple me semble t – il, même si ça ne m’est pas agréable.

    • Angela Anacondaa

      Je suis d’accord avec une partie de votre énoncée, cependant, je pense qu’il faudrait tacler ceux qui mettent le plus la Vie en danger, au lieu de vouloir faire payer tout le monde. Personnellement, je suis active professionnellement, socialement,  végétarienne de surcroît . J’apporte donc un « plus » à mon petit bout de société. Je trie mes déchets et je les limite autant que possible, je n’ai pas de voiture, je n’ai eu qu’un enfant et je refuse ce programme sinistre et parfaitement aléatoire. S’il n’y avait plus de « petites gens », qui irait travailler dans les usines, dans les mines ou les sociétés de nettoyage ? Vous imaginez l’un de ces grands pontes se lever le matin et embaucher à 6 du mat’ ?

  • Don Silvio

    hello

    alors je ne sais pas si mon commentaire va être supprimé comme les autres , alors que d’habitude il s’agissait d’encouragements et de choses positives (peut être une erreur ).

    Je ne suis pas une élite, loin de là, mais je fais parti de ceux qui considèrent que la surpopulation est un grave prôblème en effet.

    D’un coté, elle est un problème si nous continuons de vivre sur le mode productiviste actuel. Si le paradigme change, se sera peut être plus « gérable ». En même temps les Bill Gates ou Rockfeller cités plus haut dans l’article ne font rien pour que le système change, et ils nous accusent d’être responsable de ce qu’ils ont créé.

    D’autre part, je pense qu’on est toujours le con d’un autre, et si je devais dire qui doit rester et qui doit « dégager », un autre se ferait le plaisir de me condamner également. Donc pour moi à part le bon Dieu, ou le hasard, l’homme ne devrait pas avoir la responsabilité de ce choix.

    D’un autre coté, quand je vois le nombre de véhicules bloqués dans les bouchons le matin et le soir (du coté de Aix-Marseille, c’est quasiment toute la région qui est au ralenti) , les villes bondées et dégueulasses, les gens non-conscients qui pondent des gosses sans imaginer une seconde qu’un autre monde devrait voir le jour,  ça fait un peu peur.

    Si on attend un eveil de conscience pour freiner ça, c’est mal barré, et pas étonnant que des élites prennent ces décisions à notre place.

    voilà, je serais ravi d’entendre un autre avis et d’en discuter.

     

    • Pingouinuclaire

      C’est nous qui achetons pas eux, ils peuvent proposer tout ce qu’ils veulent, nous sommes les commanditaires, c’est à nous de dire non, je ne veux pas détruire la planète pour ces choses futiles et polluantes. C’est nous qui autorisons les entreprises à polluer en achetant leur produits. Désolé mais nous sommes bien les coupables.