Comment est décédé Nicolas Drevet à la prison de Maubeuge ?


Le 12 juin, un détenu de la prison de Maubeuge a été retrouvé sans vie dans sa cellule. Aujourd’hui, alors qu’une enquête policière est en cours, la famille de la victime regrette de n’avoir aucunes nouvelles sur les circonstances de la mort.

Nicolas Drevet avait 29 ans. Le 12 juin, ce détenu de la prison de Maubeuge a été retrouvé sans vie dans sa cellule. Si une information judiciaire a été ouverte et que la police enquête, la famille de Nicolas a décidé aujourd’hui de monter au créneau alors qu’aucune information n’a filtré sur les circonstances de ce décès. « Je ne sais pas de quoi mon fils est mort, c’est ce qui est le plus dur », résume Michel Drevet, le père de Nicolas.

Dans la foulée de cette macabre découverte, le corps avait été emmené à l’institut médico-légal de Lille en vue d’une autopsie. Mais Michel Drevet assure ne pas avoir eu accès aux résultats. « Au bout de huit jours on a pu récupérer le corps, toujours sans aucune information. On a pu voir notre fils cinq petites minutes avant de refermer le cercueil et l’enterrer dans le caveau familial de Ferrière-la-Grande », ajoute-t-il. Faute d’éléments concrets les proches de Nicolas imaginent différents scénarios en n’excluant aucune piste. Même s’ils ne privilégient pas forcément celle du suicide. « Il n’y avait pas de détresse chez lui, il me disait de ne pas en faire quand je parlais avec lui », souligne son père. Après plusieurs faits de petite délinquance et la révocation de sursis antérieurs, l’homme de 29 ans avait écopé d’une peine de 18 mois d’emprisonnement. Il est entré au centre de Maubeuge le 1er juin.

d-20130212-G0FY9N 2013-02-12 21:21:02

Ce qui est sûr, c’est que Nicolas Drevet consommait beaucoup d’alcool. Il souffrait également de crises au niveau du pancréas qui lui occasionnaient des douleurs intenses. Impossible d’affirmer s’il y a un lien avec la mort. Michel Drevet a demandé à parler avec le compagnon de cellule de son fils mais cela ne lui aurait pas été accordé. « Je veux juste connaître la vérité », martèle-t-il.

Publiquement, les autorités se refusent aujourd’hui à tout commentaire pour une raison évidente. Une information judiciaire ayant été ouverte, le secret de l’instruction est de mise. Un juge d’instruction a été saisi et on ignore quelle piste est privilégiée à l’heure actuelle. Mais qu’un juge soit saisi n’est pas forcément significatif, c’est souvent la règle lorsqu’un corps est découvert en milieu carcéral. Le père de Nicolas a écrit au procureur de la République d’Avesnes-sur-Helpe, Bernard Beffy. « Je lui ai répondu, confirme ce dernier. S’il souhaite avoir accès au dossier, il doit se constituer partie civile ».

La famille Drevet est dans tous les cas déterminée à savoir de quoi est mort leur fils en prison.

Communiqué de Michel Drevet :

Mon fils Nicolas ,pour des faits que je qualifierais de mineurs mais répétés est entré à la prison de Maubeuge Assevent le 1er juin 2013 pour y purger une peine qui devait être de 18 mois
Le 12 juin 2013 la sous directrice de la prison appelle ma femme pour lui annoncer de façon brutale que notre fils était décédé ce matin là et qu’il était transporté à Lille pour autopsie pour moi même j’ai appris la nouvelle 30 mn plus tard et me suis effondré
ce n’est que 8 jours plus tard que l’on a pu se rendre à l’institut médico- légal de Lille pour le voir 5 mn à visage découvert il a été mise en bière les sellés ont été posé et nous a été rendu pour inhumation dans le caveau familial de Ferrière la grande
Peu après j’ai demandé un RDV à monsieur le directeur de cette prison je voulais en savoir plus sur les causes de sa mort se retranchant derrière le secret de l’instruction ne m’a pas dit grand-chose
A deux reprises j’ai demandé à avoir un parloir avec son co détenu qui m’ont été tout deux refusé
J’ai porté plainte contre x pour non assistance à personne en danger auprès du procureur de la république et je me suis porter partie civile dans le but de connaître peut être la vérité
Les media se sont associé à moi pour faire connaître les faits j’ai aussi écrit à monsieur le Président de la république car je trouve anormal que 6 mois plus tard je ne sache toujours pratiquement rien cela m’est insupportable et ajoute à ma très grande peine une torture morale dont je me passerait bien
Des zones d’ombre couvrent cette affaire j’ai le sentiment que l’on me cache des choses les nombreux articles que j’ai pu lire dans des forum spécialisé du net me conforme dans cette voie
Si je m’adresse à vous en ce jour c’est pour vous demander de diffuser au maximum afin que je connaisse enfin la vérité car j’en viens à émettre des doutes sur l’impartialité même des tribunaux.

je vous demande de divulguer au maximun et sans retenu ce post
j'avais demandé le concour de FR3 pour faire un reportage a ce sujet il m'a ete refusé

merci a tous

voir aussi http://clap33.over-blog.com/article-prison-il-y-a-cinq-ans-eric-blaise-etait-retrouve-mort-au-mitard-61134614.html
__________________________________________________________
(Source(s): Michel Drevet / lavoixdunord, le 08.07.2013 / Relayé par MetaTV )

Partagez Meta TV sur :

DOC MetaTV

A propos de DOC MetaTV

Meta TV "Fédération libre des médias alternatifs et indépendants". C'était le slogan à la fondation de Meta TV, avec beaucoup d'autres médias alternatifs du web. L'idée d'une fédération ne devait pas être la bonne méthode, mais une synergie serait sûrement une excellente chose.

Laissez un commentaire