Barrage de Sivens (Tarn) : Le jeune botaniste Rémi Fraisse aurait été tué par une grenade lancée par la police, selon les premières indications


Selon les premières indications (qui restent à confirmer), le jeune botaniste Rémi Fraisse aurait été tué par une grenade tirée par la police lors d’affrontements sur le projet de barrage de Sivens, dans le Tarn.

 

 

 

 

 

De nombreuses fausses informations, visiblement mal intentionnées, circuleraient actuellement dans les médias alignés afin de « salir » la mémoire du jeune homme et de ses camarades, qui dénonçaient une énorme gabegie écologique et financière, visant à souiller progressivement les moindres espaces naturels pour des projets productivistes déconnectés des réalités !

Vidéo : La version des manifestants proches de Rémi Fraysse remet en cause le discours officiel défendu par l’UMPS et les médias alignés

L’idée derrière de telles rumeurs malintentionnées colportées par la presse alignée et par les télévisions, viserait à faire retomber la responsabilité de cette possible « bavure policière » sur le dos des manifestants, plutôt que sur le dos de la police et de ses donneurs d’ordre, en dépeignant le jeune homme et son proche entourage comme des personnages violents et agressifs, qui selon les dires de la presse alignée auraient empêché la police de mener plus rapidement son enquête, une version démentie par les sources officieuses proches des manifestants.

En réalité, Rémi Fraysse , jeune toulousain de 21 ans, se serait rendu sur les lieux de la manifestations, avec sa petite amie, dans le cadre de son bénévolat au sein d’une association botaniste.

Voici le communiqué de l’association Nature Midi Pyrénées dans laquelle il oeuvrait, publié suite à son décès :

<< Rémi nous a quittés ce week-end à Sivens

Nous avons appris la terrible nouvelle du décès de Rémi Fraisse ce week-end dans des circonstances dramatiques. Rémi faisait partie de cette jeune génération de bénévoles investis dans les actions de l’association.

Actif au groupe botanique, il participait notamment au suivi de la flore protégée en Haute-Garonne où il assurait la coordination du suivi de la Renoncule à feuille d’ophioglosse.

L’association et notamment le groupe botanique où il avait de nombreux amis est sous le choc de la disparition de ce jeune bénévole passionné. Nous adressons nos condoléances et un message de soutien à sa famille et à ses proches.

Nous avons toujours condamné toutes les violences qui entouraient la contestation au projet de ce barrage, les circonstances nous obligent à les condamner encore plus fermement aujourd’hui. Il est nécessaire de retrouver la sérénité, ne serait-ce que pour la mémoire de Rémi. >>

Télécharger le communiqué de presse complet :

pdf

Lorsqu’il s’agit de dénoncer des violences policières dans les pays honnis par les élites pro-NWO, la presse en fait des tonnes, mais lorsque ces violences se déroulent dans les pays sous domination néo-mondialiste, comme ce fut le cas ce week-end en France, avec apparemment des moyens disproportionnés, le discours médiatique est bien plus mesuré…

La paille et la poutre, comme toujours.

RIP Rémi, toutes nos condoléances à sa famille et à ses amis.



 

__________________________________________________________

Source : 999spiritus, le 27.10.2014 / Relayé par MetaTV(metatv.org)

Partagez Meta TV sur :

Laissez un commentaire